Une grève RATP pour manifester en faveur du droit de grève ?

grève ratp contre loi diard Il est possible que les syndicats prennent les devants et organisent une grève RATP pour s’opposer à l’application de la réforme qui porterait atteinte au droit de grève, jusqu’à le rendre inefficace. En effet, la loi Diard sur la continuité du service public, notamment pour le transport de voyageurs, encadre le droit de grève de toutes sortes de procédures, comme une déclaration préalable de la part des grévistes 48 heures à l’avance, et des prévisions sur le trafic 24 heures à l’avance. Cette loi impose aussi l’obligation qu’ont les agents grévistes, d’indiquer 24 heures à l’avance, quand ils reprendront le travail. De plus, en cas d’infraction à cette loi, des sanctions disciplinaires pour les salariés, ainsi que des sanctions pénales (1 an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende), pourraient être appliquées.

Cette loi dont on parle déjà depuis un moment, ne devrait rentrer en application que le 15 septembre de cette année, pour la RATP. D’où le climat actuel de contestation des différents syndicats au sein de la Régie, la CGT, Unsa, SUD, CFDT et FO. Et contestation le mot est faible puisque les syndicats s’indignent de l’application de cette loi qui empiéterait sur leurs droits constitutionnels, en obligeant les grévistes à un préavis individuel de reprise du travail. Aussi les syndicats demandent au gouvernement actuel de retirer cette loi, ou du moins de revenir sur certains points jugés inacceptables.

Aussi il est légitime de se demander si les usagers des transports en commun, et notamment de la RATP, devront faire les frais d’un affrontement entre les syndicats et l’actuel gouvernement, au sujet de l’abrogation de cette loi.

5 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here