RER D SNCF : Des syndicats déplorent le système de freinage des rames

probleme freinage rerd Les syndicats Sud-Rail, la CGT et la Fgaac ont déposé un droit d’alerte le 2 juillet 2012 suite aux incidents survenus sur la ligne du RER D SNCF. En effet, des rames du RER D ont été l’objet de 4 incidents, provenant de leur système de freinage, entre le 14 juin et le 2 juillet 2012.

Ces incidents survenus sur des rames du RER D ont contraint les membres du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), à se rendre au technicentre de maintenance de Villeneuve-saint-Georges (94). Il semblerait que les agents chargés de l’entretien aient mentionné deux problématiques différentes, selon les modèles de rames, et ils ont donc augmenté la fréquence de contrôle des semelles de frein.

La direction Paris-Sud-Est de la SNCF a précisé que l’entreprise ferroviaire a prit des mesures de précaution, en procédant à l’inspection générale des rames du type de celles incriminées. Les pièces défaillantes ont été remises à des experts nationaux, afin de pratiquer des analyses, dont les résultats seront connus prochainement. Pour la Fgaac, ces incidents sont le résultat d’un manque de personnel et d’investissement, qui ont conduit à réparer le matériel de façon sommaire.

Le document interne des syndicats précise que le nombre de rames diminuant, ces dernières sont moins nombreuses pour assurer autant de trajets de transport des voyageurs. Pour certains syndicalistes, la qualité du matériel est à blâmer, et l’un d’eux a même affirmé que les sabots en fonte qui interviennent dans le système de freinage s’usent plus rapidement entre deux contrôles. Il a précisé que ce matériel vient d’Argentine, où les normes de fabrication ne sont pas les mêmes qu’en France.

Ce syndicaliste a ajouté qu’il fallait agir promptement car même si ces incidents ne peuvent pas conduire à l’absence totale de freinage sur un train, ils en diminuent l’efficacité, ce qui peut entraîner quelques problèmes de sécurité. Par ailleurs, depuis le 2 juillet, quelques conducteurs ont refusé de travailler avec certaines rames, en exerçant leur droit de retrait.

[note color= »#FFFFFF »]RT @franckmarlin: Fiabilité des rames de la ligne D du RER : la direction de la #SNCF répond à Franck Marlin #RERD[/note]

Extraits :

…Pour ce qui est de la Z 5346, l’usure anormalement rapide d’une semelle du seul bloc frein n05 conduit à considérer comme cause probable un mauvais fonctionnement de ce bloc frein. (Les cotes avaient été relevées en EMN le 26/06/2012 où toutes les semelles avaient été remplacées). Une expertise de cet organe est en cours au Technicentre réparateur de Rennes…

…ces incidents n’ont aucune conséquence sur la sécurité des rames (pour mémoire, les Z 5300 ont 56 semelles de frein et disposent également d’un freinage rhéostatique en plus de ce freinage pneumatique) ni sur la régularité de la ligne.

La maitrise de la sécurité du système est garantie par des procédures robustes, éprouvées et sous contrôle de l’Etat (renouvellement du certificat de sécurité de la SNCF)….

Franck DUBOURDIEU Directeur des lignes D et R

Lire toute la réponse de la SNCF

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE