Tickets métro RATP : Mesures contre les vendeurs à la sauvette

Tickets métro RATP Dans les gares parisiennes et les stations de métro des vendeurs à la sauvette tentent de vendre des tickets métro RATP aux voyageurs et aux touristes à des prix exorbitants. Cette escroquerie des ticketteurs, comme on les appelle, commence à prendre de l’ampleur et à poser de sérieux problèmes pour les voyageurs d’Ile de France, notamment les touristes.

D’ailleurs, Marc Mazurier, commandant du département de la police des gares parisiennes a expliqué que ce phénomène se produit partout où se trouve des touristes en grand nombre. La vidéoprotection est utilisée afin d’attraper ces ticketteurs, mais ce n’est pas toujours évident car ils ne cessent de changer d’endroit. Parmi les ticketteurs, il y a les «ticketteurs simples» qui sont des vendeurs proposant des tickets métro RATP achetés à des prix réduit pour être revendus au plein tarif. Cette catégorie de vendeur encourt six mois de prison et 3750€ d’amende. Pour leurs clients, ils peuvent avoir à payer jusqu’à 70€ d’amendes en cas de contrôle par des agents de la RATP.

Si cette escroquerie peut coûter jusqu’à un an de prison dans le cas où le vendeur a menacé ou forcé un voyageur d’acheter des tickets métro RATP, la menace de la peine encourue ne semble pas faire peur à ces vendeurs. En effet, ils sont plusieurs dans la gare du Nord à se mettre près des distributeurs de titres de transport pour attendre les voyageurs. Dès que ces derniers, en provenance de l’Angleterre ou de la Belgique se présentent devant les guichets de la RATP, ces vendeurs leurs proposent leurs tickets métro RATP.

Stéphane, un policier de la brigade de sécurisation des gares a expliqué la manière dont opèrent ces vendeurs pas comme les autres. Ils font semblant de manipuler la machine, mais en vérité sortent les tickets de leurs poches. Le prix des billets qu’ils vendent peuvent parfois monter jusqu’à 120€ pour un seul billet. Pour faire plus sérieux, il y en a qui mettent leur Passe Navigo autour du cou, comme si c’était un badge officiel d’agent RATP… Mais si ces faux agents préfèrent négocier avec les touristes asiatiques, qui généralement règlent leurs billets en liquide, ils se sauvent dès qu’ils aperçoivent un agent de sécurité.

Pour lutter contre ce type de commerce frauduleux, la RATP diffuse des messages toute la journée, notamment à Châtelet, pour mettre en garde les usagers du métro contre les pratiques des ticketteurs. Plus d’agents sont aussi en patrouille dans les stations sensibles, et le nombre d’automates a été augmenté pour réduire les files d’attente. Actuellement, la RATP n’est pas en mesure de chiffrer la perte financière occasionnée par cette vente illégale.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here