L’activité des trains Intercités et TER SNCF menacée par l’ouverture à la concurrence

TER-sncf Le transport de voyageurs en trains Intercités et TER SNCF par l’entreprise ferroviaire historique, pourrait être mis à mal, à cause de l’ouverture à la concurrence sur les lignes inter-régions. En effet, selon les Echos, la SNCF risquerait de perdre jusqu’à 30% de ses parts de marché pour les trains régionaux (TER), et 40% pour les trains Intercités, d’ici dix ans. Le quotidien a déclaré que le plan d’affaires 2013-2017, examiné par le conseil d’administration de la SNCF fin juin, révélerai que l’entreprise ferroviaire prévoit des pertes de ses parts de marché importantes en 2017, et encore plus en 2022, concernant les activités pour lesquelles elle sera mise en concurrence.

Les Echos ont indiqué que l’ouverture à la concurrence pénaliserait la SNCF sur les lignes Intercités de 13% en 2017, et de 40% en 2022. Toutefois, le quotidien a précisé que ces prévisions, pour les cinq et dix ans à venir, peuvent être l’objet de modifications, compte tenu du déroulement des événements. A commencer par la date effective de l’ouverture à la concurrence sur ces lignes, qui reste jusqu’ici inconnue.

Une expérimentation est tout de même prévue, à partir de 2014, visant à ouvrir à la concurrence le marché des TER et des TET (Trains d’équilibre du territoire). Ce projet avait été annoncé en décembre dernier par Nathalie Kosciusko-Morizet, l’ancienne Ministre des Transports. Frédéric Cuvillier, l’actuel Ministre des Transports a déclaré qu’il comptait étudier « avec la plus grande attention » les récentes propositions du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur ce dossier. Toutefois, le Ministre n’a pas encore indiqué s’il va maintenir la date prévue par son prédécesseur.

Pour sa part, le CESE a mentionné dans un récent avis qu’il souhaite expérimenter à partir de 2015 la mise en concurrence des TER, sur une échelle réduite de trois ou six régions, et seulement sur certaines lignes. Quoiqu’il en soit, les Etats membres de l’Union Européenne, sont soumis par un règlement de 2009, de pratiquer l’ouverture à la concurrence pour le transport ferroviaire régional en 2019.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here